Les femmes de lettres en Égypte au XIXème siècle

25 personnes ont participé à cette conférence organisée dans le cadre de la Saison Culturelle 2005-2006 en collaboration avec le Bureau de coopération linguistique et artistique de l'Ambassade de France et de l'Alliance française...
Società

25 personnes ont participé à cette conférence organisée dans le cadre de la Saison Culturelle 2005-2006 en collaboration avec le Bureau de coopération linguistique et artistique de l’Ambassade de France et de l’Alliance française de la Vallée d’Aoste. Très peu de participants donc pour une conférence sans aucun doute très intéressante mais s’adressant à une public trop restreint voire à un public de spécialistes en égyptologie.

Muriel Augry, docteur ès-lettres de l’Université de la Sorbonne et spécialiste de la littérature de voyage au XIXe siècle, a entre autres parlé des voyages en Égypte de Louise Colet, romancière, journaliste et poétesse reconnue. En 1869, Louise Colet se rend en Egypte et décide de partir seule vers la Haute-Égypte sur les traces de son ancien amant, Gustave Flaubert, qui est parti vingt ans auparavant. Le livre de Louise Colet est un témoignage vivant et poétique sur l’Égypte du XIXème siècle écrit par une femme sensible à la beauté et à la sensualité des terres d’Orient.
L’intervention d’Alessandro Roccati, titulaire de la chaire d’égyptologie à l’Université de Rome et directeur de fouilles en Egypte et au Soudan, a porté sur les différentes influences exercées par l’Orient, et plus particulièrement par l’Égypte, sur les intellectuels européens en suivant les étapes principales de sa redécouverte du siècle des Lumières à nos jours.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società