Une solution originale contre la prolifération des résidences secondaires

Dans la plupart des communes de haute montagne et dans les localités touristiques, souvent, la densité de résidences secondaires est très élevée. Ce phénomène engendre des retombées positives sur le secteur de l'immobilier...
Società

Dans la plupart des communes de haute montagne et dans les localités touristiques, souvent, la densité de résidences secondaires est très élevée.
Ce phénomène engendre des retombées positives sur le secteur de l’immobilier et sur les finances communales, mais comporte aussi des risques: il marginalise le tourisme classique et l’hôtellerie et provoque une hausse du prix des terrains qui peut pénaliser les résidents qui voudraient s’acheter une maison.

C’est un problème bien connu par les administrateurs des localités turistiques valdôtaines, qui essayent, parfois, de contenir le nombre des résidences secondaires.
Dans le Valais central on a élaboré une recette originale pour trouver une reponse à ce problème. La station touristique de Crans-Montana, par exemple, a récemment établi un projet de règlement en matière.

L’enjeu est celui de obtenir un équilibre adéquat entre résidences secondaires et résidences principales.
En premier lieu on réduit le nombre de logements de résidences secondaires construits par année.
En ce qui concerne les bâtiments à plusieurs appartement, un quota de 70% est destinée soit aux résidences principales, soit aux surfaces commerciales, et le 30% seulement est réservé aux résidences secondaires. Ce dernier pourcentage peut être augmenté jusqu’à 65% (44% dans les rues commerciales), moyennant le versement d’une ?taxe de remplacement?.
Quant aux nouvelles constructions à logement individuel, elles sont réservées à la résidence principale, ou à la résidence secondaire en cas de payement d’une ?taxe de remplacement?.

Enfin, les propriétaires des résidences secondaires doivent contribuer financièrement aux coûts de développement de la station touristique.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società
Società
Società