?Alpis Graia?, une frontière riche d’histoire

Alpis Graia est le nom de la voie romaine conduisant de Milan à Vienne par le col du Petit-Saint-Bernard, mais aussi d'un projet Interreg III A Italie-France 2000-2006 Alcotra centré sur l'étude du rôle historique du col qui...
Società

Alpis Graia est le nom de la voie romaine conduisant de Milan à Vienne par le col du Petit-Saint-Bernard, mais aussi d’un projet Interreg III A Italie-France 2000-2006 Alcotra centré sur l’étude du rôle historique du col qui jadis représenta une des principales voies de communication transfrontalières.

Ce projet, dénommé ?Archéologie sans frontières au col du Petit-Saint-Bernard?, a été l’objet d’un rendez-vous organisé mardi 3 octobre dans la salle de la Bibliothèque communale de La Thuile. Le responsable de la direction générale des bien culturels de la Vallée d’Aoste Lorenzo Appolonia, et les techniciens, qui ont accompli, pendant trois années, des études approfondies, ont illustré au public présent les résultats de leurs recherches.

En particulier, les fouilles ont mis au jour, à la frontière entre la Vallée d’Aoste et la France, des restes de structures de l’époque néolithique et romaine, comme un cromlech et des ?mansiones? , structures à plan carré.
Ce riche patrimoine archéologique est au centre d’un projet de promotion touristique et culturelle encore en phase de définition, illustré par l’architecte Gionata Rizzi, qui propose, entre autres, la réalisation de deux petits parkings, la restauration d’un bout de route romaine, l’ouverture au public de las guérite militaire face à la vieille frontière et la création d’un musée. Les restes néolithiques et romains seront donc valorisés, afin de promouvoir un tourisme de type culturel.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società
Società