« Développement d’outils méthodologiques pour la détection et l’étude de la propagation des éboulements de masse »

Le projet Alcotra-Interreg IIIA n°23 « Rockslidetec » s'est terminé cet après-midi par un workshop de conclusion qui s'est déroulé au Palais régional. Les partenaires de ce projet (d'un coût global de 1.059.300 Euro) étaient...
Società

Le projet Alcotra-Interreg IIIA n°23 « Rockslidetec » s’est terminé cet après-midi par un workshop de conclusion qui s’est déroulé au Palais régional. Les partenaires de ce projet (d’un coût global de 1.059.300 Euro) étaient la Région Autonome Vallée d’Aoste, l’Université de Savoie ainsi que l’Université Joseph Fourier.

Le projet tourne autour de trois axes :

Constitution d’un catalogue des principaux éboulements historiques
La détection des zones d’éboulement potentiel et l’évaluation de leur probabilité de rupture nécessitent une approche empirique basée sur l’analyse des principaux éboulements qui ont affecté l’arc alpin au cours des derniers siècles.
Modélisation géométrique et détermination des volumes instables
Le projet fait notamment appel à la technologie laser pour mettre au point une méthode de relevé spécfique. Ces relevés sont utilisés pour la modélisation géométrique et les analyses cinématiques et mécaniques du déclencheur de l’amas rocheux.
Etude et modélisation de la propagation
La détermination de la zone de propagation s’appuie sur des modèles et sur des analyses mécaniques de la propagation des masses mobilisées. Différentes méthodes de modélisation de la propagation ont été développées.

Il s’est donc agit d’un projet visant à sécuriser nos régions en définissant les signes avant-coureurs de déclenchement des éboulements potentiels.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società