Le Réseau Alpestre francophone présente ses projets à la pépinière ?Abbé Henry? de Quart

Un bilan positif pour un réseau qui exprime des multiples réalités alpines, différentes mais unies par la langue et par un sincère intérêt pour les pratiques agro-pastorales et les alpages. Le Réseau Alpestre francophone, constitué...
Società

Un bilan positif pour un réseau qui exprime des multiples réalités alpines, différentes mais unies par la langue et par un sincère intérêt pour les pratiques agro-pastorales et les alpages.
Le Réseau Alpestre francophone, constitué dans le cadre d’un projet Interreg III, s’est réuni hier à Quart, à la pépinière ?Abbé Henry? de Quart.

Après le discours introductif du président de la région de Luciano Caveri, les rélateurs, Sandrine Bottoyer, de la société d’économie alpestre de Haute-Savoie, Diego Bovard, de l’Arev (Association régionale des éleveurs valdôtains), Dina Quendoz, présidente régionale de l’Upf, Union Presse Francophone, de la Vallée d’Aoste, et Emanuele Dupont, Coordinateur du Département de l’agriculture, ont tracé une synthèse du chemin parcouru jusqu’à maintenant.

La spécificité de ce projet, qui regroupe les organismes représentatifs de l’espace alpestre des pays de Savoie, de la Vallée d’Aoste, et des cantons du Valais, de Vaud et de Fribourg, est émergée lors de la présentation des activités communes conduites dans la période 2004-2007.
Parmi ces actions, en particulier, on a commenté le projet ?Alpages ouverts?, un programme annuel d’accueil personnalisé et convivial sur les alpages des Alpes suisses, savoyardes et valdôtaines, avec découverte et dégustation des produits du terrain, et le projet didactique ?Un berger dans mon école?.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società
Società