Une histoire moderne de vengeance, châtiment et jugement

À l'époque (500 avant J.C.), la première représentation de cette tragédie provoqua une véritable terreur chez les spectateurs. La tragédie des ?Euménides? achève ?L'Orestie? (Agamemnon, Les Choéphores, Les...
Società

À l’époque (500 avant J.C.), la première représentation de cette tragédie provoqua une véritable terreur chez les spectateurs.
La tragédie des ?Euménides? achève ?L’Orestie? (Agamemnon, Les Choéphores, Les Euménides), trilogie d’Eschyle, par l’acquittement d’Oreste du meurtre de sa mère et de son oncle, commis pour venger la mort de son père Agamemnon.
Après une longue errance, Oreste, poursuivi par les Érinyes, est jugé par l’Aréopage, tribunal athénien. Athéna lui donne raison, et les Érinyes deviennent les Euménides (les bienveillantes).

Cette tragédie, portée en scène mercredi 21 février, au théâtre Giacosa, par Vincenzo Pirrotta, surprend par son expressivité. Si auparavant, dans Agamemnon et Les Choéphores, l’action était en premier plan, après le double meurtre d’Oreste les mots, traduits par Pier Paolo Pasolini, prennent le devant, et la narration est traversée par un tension émotive évidente.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società
Società