Covid-19, tampone per chi arriva dalla Francia: ecco come in Valle d’Aosta

Il tampone è obbligatorio per chi nei quattordici giorni antecedenti ha soggiornato o transitato nelle regioni francesi Auvergne Rhône-Alpes, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur. 
Coronavirus - Virus - Covid
Società

Obbligo di tampone per chi intende fare ingresso in Italia e che nei quattordici giorni antecedenti ha soggiornato o transitato nelle regioni francesi Auvergne Rhône-Alpes, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

La Presidenza della Regione, a seguito dell’Ordinanza del 21 settembre 2020 del Ministero della Salute, fornisce alcune indicazioni a chi intende soggiornare in Valle d’Aosta. Sarà per loro obbligatorio comunicare il proprio ingresso nel territorio italiano; se il luogo di destinazione finale del soggiorno è la Valle d‘Aosta, la comunicazione dovrà essere indirizzata al Dipartimento di Prevenzione dell’Azienda sanitaria locale per mezzo di e-mail all’indirizzo igiene.pubblica@ausl.vda.it allegando l’autodichiarazione giustificativa per l’ingresso in Italia dall’estero e un’attestazione di essere stati sottoposti, nelle 72 ore antecedenti all’ingresso nel territorio nazionale, a un test molecolare o antigenico, effettuato per mezzo di tampone con risultato negativo.

Qualora gli interessati non disponessero dell’attestazione, dopo aver ricevuto la mail dagli stessi, il Dipartimento di Prevenzione dell’Azienda sanitaria locale trasmetterà i dati di tali soggetti agli operatori del 118 per l’esecuzione del tampone naso-faringeo.

Risultano esenti da tale obbligo:  chiunque (indipendentemente dalla nazionalità) fa ingresso in Italia per un periodo non superiore alle 120 ore per comprovate esigenze di lavoro, salute o assoluta urgenza, con l’obbligo, allo scadere di detto termine, di lasciare immediatamente il territorio nazionale o, in mancanza, di iniziare il periodo di sorveglianza e di isolamento fiduciario; chiunque (indipendentemente dalla nazionalità) transita, con mezzo privato, nel territorio italiano per un periodo non superiore a 36 ore, con l’obbligo, allo scadere di detto termine, di lasciare immediatamente il territorio nazionale o, in mancanza, di iniziare il periodo di sorveglianza e di isolamento fiduciario; il personale sanitario in ingresso in Italia per l’esercizio di qualifiche professionali sanitarie, incluso l’esercizio temporaneo di cui all’art. 13 del decreto-legge 17 marzo 2020, n. 18; i lavoratori transfrontalieri in ingresso e in uscita dal territorio nazionale per comprovati motivi di lavoro e per il conseguente rientro nella propria residenza, abitazione o dimora; il personale di imprese ed enti aventi sede legale o secondaria in Italia per spostamenti all’estero per comprovate esigenze lavorative di durata non superiore a 120 ore; i funzionari e agli agenti, comunque denominati, dell’Unione europea o di organizzazioni internazionali, agli agenti diplomatici, al personale amministrativo e tecnico delle missioni diplomatiche, ai funzionari e agli impiegati consolari, al personale militare e al personale della polizia di Stato nell’esercizio delle loro funzioni; gli alunni e agli studenti per la frequenza di un corso di studi in uno Stato diverso da quello di residenza, abitazione o dimora, nel quale ritornano ogni giorno o almeno una volta la settimana.
Per informazioni, contattare il numero verde: 800 122 121

L’obbligo di effettuare il tampone, come da ordinanza ministeriale emanata lo scorso 12 agosto, resta valido, con le esenzioni già previste, per chi rientra dai seguenti paesi appartenenti all’Unione Europea: Croazia, Grecia, Malta e Spagna.

Nouvelles dispositions et mesures visant à limiter la diffusion du virus COVID-19 pour les personnes provenant de certaines zones de France en Italie

À la suite de l’ordonnance prise le 21 septembre 2020 par le Ministère de la Santé, la Présidence de la Région publie les nouvelles dispositions qui s’appliquent aux personnes désireuses d’entrer en Italie après avoir séjourné ou transité au cours des quatorze derniers jours dans les régions de France suivantes : Auvergne–Rhône-Alpes, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Afin de limiter la diffusion de la COVID-19, ces personnes sont tenues de déclarer leur arrivée sur le territoire italien. Si la destination finale de leur séjour est la Vallée d’Aoste, elles doivent adresser un courriel au Département de la Prévention de l’Agence sanitaire de la Vallée d’Aoste (igiene.pubblica@ausl.vda.it) en y annexant : la déclaration sur l’honneur relative à l’entrée sur le territoire italien, une attestation relative au test moléculaire ou antigénique, effectué sur prélèvement rhino-pharyngé, dans les 72 h précédant l’entrée sur le territoire italien avec résultat négatif.
Si ces personnes ne disposent pas d’une attestation, après avoir reçu leur courriel le Département de la Prévention de l’Agence sanitaire de la Vallée d’Aoste transmettra les données de ces sujets au service 118 pour l’exécution du test rhino-pharyngé.

Ces obligations ne s’appliquent pas à :

quiconque (et quelle que soit sa nationalité) pénètre en Italie pour une durée ne dépassant pas 120 heures, pour des raisons documentées de travail, de santé ou d’urgence absolue ; l’intéressé est toutefois tenu de quitter immédiatement le territoire italien dès l’échéance indiquée, faute de quoi il doit d’observer une période d’isolement à titre de précaution, sous contrôle sanitaire ;
quiconque (et quelle que soit sa nationalité) transite sur le territoire italien avec son véhicule personnel pendant une durée ne dépassant pas 36 heures ; l’intéressé est toutefois tenu de quitter immédiatement le territoire italien dès l’échéance indiquée, faute de quoi il doit d’observer une période d’isolement à titre de précaution, sous contrôle sanitaire ;
le personnel de santé se rendant en Italie dans le cadre de ses compétences professionnelles, y compris en vue de l’exercice temporaire de celles-ci, conformément à l’art. 13 du décret-loi n° 18 du 17 mars 2020 ;
les travailleurs transfrontaliers qui entrent ou sortent du territoire italien pour des raisons documentées de travail, puis regagnent leur domicile ;
le personnel d’entreprises ou organismes dont le siège social ou secondaire se trouve en Italie et qui se rend à l’étranger pour des raisons documentées de travail, dans la mesure où la durée du déplacement n’excède pas 120 heures ;
les fonctionnaires et autres personnels de l’Union européenne ou d’organisations internationales, quelle que soit leur dénomination ; les personnels diplomatiques, administratifs et techniques des missions diplomatiques, les fonctionnaires et autres employés des consulats, les membres des corps militaires et de la police nationale dans l’exercice de leurs fonctions ;
les élèves et étudiants qui suivent des cours dans un autre État que celui où ils résident /habitent /demeurent et où ils reviennent chaque jour ou au moins une fois par semaine.
Pour tout renseignement, appeler le numéro vert : 800 122 121.

L’obligation d’effectuer le test rhino-pharyngé, conformément à l’ordonnance ministérielle du 12 août dernier, demeure en vigueur, avec les exceptions déjà prévues, pour quiconque provient des pays de l’Union européenne suivants : Croatie, Grèce, Malte et Espagne.

Formulaire de déclaration sur l’honneur en anglais

Pour les dernières mises à jour relatives aux mesures adoptées, consulter le site du Ministère des affaires étrangères.

0 risposte

  1. Vista la gravità della situazione dal fronte Fracese sarebbe meglio verificare col test rapido chiunque passi dal traforo, meglio un controllo in più che uno in meno.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Vuoi rimanere aggiornato sulle ultime novità di Aosta Sera? Iscriviti alla nostra newsletter.

Articoli Correlati

Società
Società